52 pelles Doosan sur un chantier de gazoduc en Europe

TP & Aménagements, le 27 juillet 2017
1-1-Doosan TAP
1-2-Doosan TAP
1-3-Doosan TAP
1-4-Doosan TAP
1-6-Doosan TAP

 

Un an après le début du projet, 52 pelles Doosan neuves travaillent aujourd’hui sur un tronçon du gazoduc TAP (Trans Adriatic Pipeline), nécessitant la construction d’environ 360 km de canalisation en Grèce.

En mars 2016, une nouvelle entreprise formée par Bonatti S.p.A. et J&P-Avax Group a décroché le contrat EPC (ingénierie, achats, construction) pour ce tronçon du projet TAP. Bonatti-J&P Avax s.r.l. a acheté 52 pelles sur chenilles Doosan neuves de 30 à 55 tonnes (à savoir 10 DX300LC-5, 20 DX340LC-5, 10 DX380LC-5 et 12 DX530LC-5) pour la réalisation des travaux d’excavation et l’installation de canalisations d’un diamètre de 1,2 m dans le cadre de ce projet. « Ce contrat est le fruit d’une étroite collaboration entre différents «

“intervenants” qui, entre juin et novembre de l’an dernier, ont su mettre en place les processus nécessaires à l’aboutissement de cette offre majeure dans un délai très court. La disponibilité rapide des machines, ainsi que l’adéquation de leurs caractéristiques et performances avec les travaux à effectuer, ont joué un rôle majeur dans la sélection de Doosan pour cette commande. » se réjouit Franck Adam, Key Accounts Director chez Doosan Bobcat EMEA.

 

Une consommation réduite en carburant  

« Le choix de la marque de pelles avec laquelle nous travaillerions a débuté avec une analyse des huit plus grands constructeurs à l’issue de laquelle nous avons opté pour Doosan après une évaluation approfondie des caractéristiques techniques des machines et du service après-vente associé, explique John Joannou, Corporate Procurement Manager chez Bonatti-J&P Avax s.r.l. Les équipements Doosan offrent un excellent rapport qualité/prix, notamment en termes de performances et de consommation de carburant, lesquelles nous apparaissent – après plusieurs mois d’utilisation des pelles – totalement conformes aux chiffres impressionnants figurant dans les fiches techniques. Par exemple, concernant la manutention des canalisations à l’aide de ventouses de levage, les pelles Doosan étaient les seules machines de 53 tonnes à satisfaire les critères requis par rapport aux modèles de 60/70 tonnes de la concurrence, nous permettant ainsi de réaliser des économies tant au niveau du prix d’achat que de la consommation de carburant. »

 

Une offre large et adaptée

Le modèle Doosan DX530LC-5 de 53 tonnes est équipé d’un châssis inférieur d’une largeur maximale de 3,9 m, ce qui lui confère d’excellentes capacités de levage. 12 pelles de ce gabarit ont été acquises par la société et sont équipées d’un groupe de travail pour excavation intensive avec flèche et balancier courts (respectivement 6,3 m et 2,4 m) offrant des performances hydrauliques accrues pour la manutention, à l’aide de ventouses de levage, des canalisations en acier de 14 tonnes/18 m à portée maximale, sur 360° et aux hauteurs et distances requises.

« Le fait que Doosan propose une gamme de pelles avec six modèles différents de 30 à 55 tonnes a aussi été un atout car cela nous a permis de ne pas constituer une flotte de machines surdimensionnée. Doosan a aussi été en mesure de répondre à nos besoins de livraison urgente des machines. Une fois le contrat confirmé, les pelles sont arrivées dans un délai d’un mois, entre octobre et novembre derniers. » ajoute John Joannou

 

Un confort apprécié par les opérateurs

Les pelles Doosan travaillent dur dans diverses applications, des travaux préparatoires tels que le terrassement, l’abattage des arbres et le déblaiement du chantier, le levage des canalisations de gaz pour les installer ou les raccorder, la réalisation de tranchées à l’aide de marteaux hydrauliques ou de godets, au chargement des équipements de concassage et de tamisage afin de créer un remblai pour les tranchées n’endommageant pas les canalisations.

Après six mois de travail sur le chantier, les opérateurs des pelles confirment que les principaux atouts des machines Doosan sont leurs forces d’arrachement et de traction élevées, ainsi que leur grande puissance hydraulique à l’origine de mouvements très souples, rapides et précis. Les opérateurs apprécient également la cabine confortable et conviviale. L’un des opérateurs confie : « Avant ce projet, je n’avais jamais utilisé de pelle Doosan. Aujourd’hui, après plus de 600 heures de travail effectuées sur ces machines, je peux dire que je suis surpris et impressionné par la simplicité des commandes. En plus d’être très spacieuse, la cabine offre une grande visibilité et est très silencieuse. »

 

Le système Doosan Connect une solution pour la gestion de la flotte et de l’entretien

Un autre élément apprécié par Bonatti-J&P Avax s.r.l., en plus des machines et du forfait d’entretien, est le système DoosanConnect, un système de gestion de flotte en ligne qui surveille la performance et la sécurité des machines Doosan et facilite leur entretien préventif.

Disponible en tant qu’équipement de série sur l’ensemble des pelles (à partir de 14 tonnes), chargeuses sur pneus et tombereaux articulés Doosan Phase IV de nouvelle génération, le système télématique DoosanConnect permet aux responsables de la gestion des véhicules de communiquer avec les machines et de compiler un certain nombre de rapports, notamment sur l’état de la flotte, les détails des machines, les heures de fonctionnement, la consommation de carburant, le temps mort du moteur par rapport au temps de fonctionnement, les codes d’erreur des machines, le système d’avertissement du moteur, l’historique d’entretien et l’utilisation. Les clients peuvent surveiller l’emplacement de leurs machines et s’assurer ainsi qu’elles sont là où elles doivent être. Doosan Connect est une solution très efficace de protection contre le vol.

« Les données opérationnelles m’aident à surveiller le rendement énergétique des machines et les modes de puissance utilisés dans différentes applications.  Cela permet de déterminer si les opérateurs peuvent effectuer des ajustements afin de faire le même travail mais avec moins de carburant », explique Yannis Panayiotopolos, Site Plant Manager chez Bonatti-J & P Avax s.r.l. « Les rapports d’utilisation précis sur les machines, comme le nombre d’heures effectuées par une machine pour un travail particulier, m’aident à effectuer mes estimations lors des offres et de la planification des travaux. Doosan Connect permet en outre d’accéder à l’historique de la machine et de planifier ses entretiens sans avoir à se déplacer pour vérifier le niveau de carburant car ces données peuvent être consultées à distance.

 

Des investissements en hausse dans le BTP et la manutention

TP & Aménagements, le 27 juillet 2017 investissement, BT

Les secteurs de la Ficime (Fédération des Entreprises Internationales de la Mécanique et de l’Electronique) liés à l’investissement confirment leur reprise au premier semestre 2016 par rapport à la même période l’an passé.

Soutenu en partie par le dispositif de suramortissement de la loi Macron qui finissait au mois avril, le secteur des matériels de BTP et manutention a fortement progressé en valeur, de plus de 22%. Pour le deuxième semestre, l’activité devrait de nouveau progresser. Les entreprises du secteur des matériels de BTP et manutention devraient voir leur chiffre d’affaire progresser de 9%, l’investissement dans ce secteur bénéficiant encore de l’effet suramortissement. Au niveau des prises de commandes, les 3/4 des entreprises anticipent une hausse au cours de ce semestre. Reste à savoir si d’autres mesures seront prises pour conforter cette reprise comme l’explique Alain Rosaz, président de la Ficime : « Notre secteur témoigne, lui aussi, de la reprise et de la tendance porteuse de l’économie et des espoirs de poursuite de cette dynamique dans presque tous les domaines liés à l’investissement des entreprises. Si des mesures viennent soutenir l’activité (CICE, suramortissement Macron, fini en avril dernier), c’est bien un mouvement de fond auquel on assiste et qu’il faut soutenir ».

 

Les MasterPozzolith WR325 et WR330 pour remplacer les lignosulfonates

TP & Aménagements, le 27 juillet 2017  BASF-Béton

Depuis 80 ans, les lignosulfonates constituent une base chimique des plastifiants pour les bétons standards. Ceux-ci présentent des inconvénients qui jusqu’ici étaient incontournables. BASF est parvenu à mettre au point une solution de remplacement avec ses nouveaux produits : Les MasterPozzolith WR325 et WR330.

 

Contrairement aux lignosulfonates, sensibles dans le temps, les MasterPozzolith ont une bonne stabilité et une bonne régularité. Par ailleurs leur aspect est nettement amélioré au moment du décoffrage pour un meilleur rendu. De plus, ces nouveaux produits facilitent la logistique grâce à l’élimination des problèmes de pollution des cuves de stockage, une durée de vie de 18 mois et une pénibilité réduite grâce à l’absence d’odeur désagréable.

Ces deux nouvelles solutions sont conçues à partir de deux polymères différents ce qui permet de moduler la formule du béton selon les besoins du chantier.

 

La ligne 15 Sud du Grand Paris Express : de grands défis pour les entreprises de TP

TP & Aménagements, le 27 juillet 2017

Grand Paris Express Chantier

Les travaux de la ligne 15 Sud s’avèrent techniques et complexes. Plusieurs défis de taille sont à relever pour les entreprises qui travaillent sur ce chantier pour résoudre l’équation : conditions géologiques, densité des immeubles et la vitesse des trains au final. Un chantier qui sera passionnant pour tous ceux qui y contribueront.

 

La ligne 15 Sud sera une liaison de banlieue à banlieue. Elle passera sous des zones très densément peuplées dont les sols se caractérisent par une très grande diversité géologique. De la vallée de la Bièvre, particulièrement profonde, aux argiles plastiques que l’on retrouve autour de Saint-Maur – Créteil, les défis techniques qui se posent aux ingénieurs de cette ligne sont importants. Au final, la ligne 15 Sud aura au moins quatre particularités créant autant d’opportunités pour les entreprises qui y travailleront de développer leur savoir-faire.

 

  • Interconnexions : Maillon clef du Grand Paris Express, la ligne 15 Sud verra 15 de ses 16 gares réalisées en interconnexion avec un « mode lourd » de transport en commun (métro, RER, Transilien). La 16e gare (Vitry Centre) assurera une liaison en surface avec le nouveau Tramway T9.
  • Vitesse : Pour assurer une vitesse moyenne de 55km/h, il faut que les trains puissent effectuer des pointes de vitesse à 110 km/h afin de compenser les temps d’arrêt en gare. Une telle vitesse impose de dessiner un tracé aussi droit que possible, en évitant les virages trop serrés. Les 33 kilomètres de lignes passeront donc dans des zones très densément peuplées.
  • Profondeur : La densité de construction, et notamment la présence de nombreux immeubles aux fondations profonde, impose de construire le réseau en grande profondeur. La ligne 15 Sud sera l’une des plus profondes du Grand Paris Express avec des gares situées à 29 mètres sous le niveau du sol en moyenne : la moins profonde sera située à 21 mètres tandis que les deux plus profondes seront Saint-Maur-Créteil (52 mètres) et Villejuif Institut Gustave Roussy (49 mètres). À titre de comparaison, la station de métro la plus profonde à Paris est Abbesses, sur la ligne 12, située à -36 mètres. A titre de comparaison, le métro parisien se trouve en moyenne à 10 mètres sous la surface du sol.
  • Diversité : Outre les gares, la ligne 15 Sud desservira deux centres d’exploitation : un poste de commandement centralisé doublé d’un site de maintenance et de remisage (SMR) à Champigny-sur-Marne ; un site de maintenance des infrastructures, des systèmes et des équipements à Vitry-sur-Seine.

 

Au total 36,7 kilomètres de tunnels seront construits : 33 kilomètres de ligne commerciale et 3,7 kilomètres de raccordement vers ces deux sites.

 

Dix tunneliers pour une seule ligne 

Pour ce chantier exceptionnel, dix tunneliers vont travailler en même temps sur la ligne 15 Sud. Conçus pour creuser à grande profondeur, les tunneliers devront s’adapter à des conditions géologiques très différentes d’une commune à l’autre du sud francilien. Certains seront donc « à pression de boue », d’autres « à pression de terre » et tous seront faits sur mesure. C’est la raison pour laquelle ce sont les groupements de génie-civil eux-mêmes qui passeront les commandes et non la Société du Grand Paris.

 

2016, une belle année pour JCB

TP & Aménagements, le 27 juillet 2017  JCB Hydradig

Malgré une conjoncture difficile, le constructeur britannique est parvenu à tirer son épingle du jeu et affiche pour 2016 un chiffre d’affaires en hausse de 12 % et un résultat en hausse de plus de 34 %.

 

Pour le CEO de JCB, Graeme Macdonald : « La forte performance de JCB en 2016 a été impactée par des vents contraires au niveau économique qui ont vu le marché mondial des équipements de construction diminuer. Certains marchés ont augmenté, comme l’Inde, de près de 40%, tandis que d’autres ont chuté, dont le Brésil qui a perdu plus de 40%. Le marché britannique s’est contracté également de 5% en 2016, mais la bonne nouvelle, après quelques années difficiles, est que les marchés européens ont fortement augmenté avec une progression de plus de 10% l’an dernier. » Des propos confirmés par le président de JCB, Lord Bamford : « Alors que nous sommes confrontés à des défis dans certaines parties du monde, le marché mondial de la construction est jusqu’ici dynamique et devrait augmenter davantage pendant le reste de l’année. Nous poursuivons le lancement de produits innovants et notre entrée sur de nouveaux secteurs permettra à JCB d’assurer une solide croissance pour l’avenir ».

La France, un marché important pour JCB

Implanté en France depuis 1972, au travers de sa filiale basée à Sarcelles, le Groupe JCB est attaché à sa présence sur le territoire. Avec un marché important et d’une grande mixité (Travaux Publics, Bâtiment, Terrassement, Canalisation, Agricole mais aussi les Industries du traitement et de valorisation des déchets), la France représente pour JCB une opportunité de croissance pérenne.

Grâce à ses concessionnaires, JCB a su s’imposer et poursuit son développement en dans le domaine de la manutention agricole et du tracteur spécialisé. Dans le secteur du BTP, et compte tenu de la part croissante de la location et des grandes entreprises, JCB a su adapter sa distribution pour anticiper les enjeux du service de proximité. Le développement des activités du bâtiment, des infrastructures routières ou encore de l’urbanisation, sont des signes forts pour une croissance durable de JCB grâce à ses concessionnaires et à sa gamme urbaine, renforcée notamment par l’arrivée de Hydradig.

 

Un compactage optimisé sur l’ARS 200 et l’ARS 220 d’Ammann

TP & Aménagements, le 20 juillet 2017Ammann compacteur

Ammann a présenté ses deux premiers modèles de la gamme ARS de compacteur de sol à un seul tambour : ARS 200 et ARS 220. Ces machines de 20 et 22 tonnes sont conformes aux normes européennes stage 4.

 

« L’objectif est de fournir la plus grande valeur ajoutée au client avec un compactage plus rapide en moins de passes » explique Radek Remes, directeur commercial d’Ammann. Les compacteurs ARS ont conservé des propriétés avantageuses existantes, y compris une conception sans essieu arrière avec un entraînement entièrement hydrostatique qui donne un rendement plus important des engins sur sols cohésifs ainsi que sur des terrains inégaux ou des pentes.

Avec un poids de 20 à 22 tonnes les ARS 200 T4F / T3 et ARS 220 T4F / T3, peuvent être équipés en option du nouveau système breveté ACEforce. La technologie ACEforce offre une meilleure qualité de travail, une réduction de l’usure de l’engin et une économie des coûts. Elle facilite le suivi de l’évolution du compactage. Après avoir atteint les valeurs exigées, l’opérateur peut poursuivre sur une autre zone du chantier en évitant des passes inutiles et en économisant ainsi le temps et le carburant. Ce système permet également de délivrer une cartographie GPS des informations relevées.

Des cabines améliorées

Les machines disposent de nouvelles cabines plus spacieuses et dont la visibilité de l’opérateur a été améliorée. Les commandes sont intuitives et ergonomiques. L’écran multifonctionnel unique intégré au volant donne au conducteur toutes les indications essentielles de la machine.

 

Un entretien facilité

Les rouleaux à tambour unique sont conçus pour un entretien quotidien facile et pour une longue durée de vie affirme Ammann. Le positionnement du moteur permet un accès des quatre cotés et les composants hydrauliques et les pièces de maintenance et de service sont accessibles depuis le sol. Le système unique de suspension antiparallèle de la bille augmente la durée de vie des supports en caoutchouc.

 

Un tunnelier sur mesure pour le tunnel de Belchen

TP & Aménagements, le 20 juillet 2017tunnelier-suisse

Un tunnel de 3,2 kilomètres a été creusé en Suisse dans le canton de Basel à l’aide d’un tunnelier spécialement réalisé par Herrenknecht d’un diamètre de 13,91 m pour un poids de 2 0000 tonnes et une longueur de 75 m. En 16 mois les équipes ont ainsi pu réaliser ce tunnel malgré un contexte géologique difficile.

Le tunnelier a creusé jusqu’à 90 mètres par semaine permettant de finir les travaux trois mois avant la date initialement prévue. Il vient compléter deux autres tunnels et a été creusé à une distance de 40 à 116 m de ceux-ci. Le contexte géologique était compliqué et a nécessité une analyse détaillée. Le tunnelier devait en effet creuser dans des zones de roche tendre en alternance avec des roches très dures (jusqu’à 225 MPa). « La connaissance du sol des tunnels précédents couplé à notre expérience et le savoir-faire de Herrenknecht nous a permis d’avoir une machine conçue de manière optimale pour répondre aux exigences » se réjouit Sergio Massignani.

Le tunnel de Belchen qui traverse le massif du Jura entre Basel et Lucerne permettra un trafic important. 55 000 véhicules par jours devraient emprunter cet axe routier.

 

Des compétences complémentaires pour la construction de nouveaux aéroports

TP & Aménagements, le 20 juillet 2017aéroport Madagascar

La société concessionnaire Ravinala Airports, formée par le Groupe ADP, le groupe Bouygues, Colas Madagascar, et Meridiam, assure depuis le 23 décembre 2016, l’exploitation des aéroports internationaux d’Ivato à Antananarivo et de Fascène à Nosy Be, à Madagascar. Ces deux aéroports vont être agrandis et rénovés afin d’augmenter leur trafic.

 

Ces deux aéroports ont respectivement accueilli 845 000 et 147 000 passagers en 2016, dont près de deux tiers de passagers internationaux. Ils devraient bénéficier d’une croissance annuelle moyenne de leur trafic de passagers attendue supérieure à 5 % au cours des prochaines années.

Des améliorations vont donc être portées à l’aéroport d’Ivato, à Antananarivo avec :

  • Un nouveau terminal international de 17 500 m² avec une capacité initiale de 1,5 million de passagers ;
  • La rénovation du terminal existant pour y accueillir le trafic domestique ;
  • Le renforcement de la piste et son resurfaçage complet ;
  • La mise en conformité technique et environnementale des installations ;

Et, à l’aéroport de Fascène, à Nosy Be, la piste sera complètement rénovée ainsi que celle du terminal existant et les installations seront mises en conformité.

 

Des compétences partagées

Les travaux de construction pour les deux aéroports seront réalisés à la fois par Bouygues Bâtiment International, qui dispose d’une expérience dans la conception/construction de nouveaux terminaux aéroportuaires, et Colas Madagascar, implanté à Madagascar depuis 60 ans qui a pour sa part un savoir-faire reconnu du groupe Colas en chaussées aéronautiques. Les deux entreprises sont réunies à hauteur de 50/50 au sein d’une coentreprise de « Conception-Construction ».

Pour sa part, le Groupe ADP fournira des prestations d’assistance pour l’exploitation et la maintenance des deux aéroports sur toute la durée de la concession. Par ailleurs, ADP

Ingénierie a été associée au design du nouveau terminal de l’aéroport d’Ivato.

 

Une chargeuse toute saison Wacker Neuson pour un parc National Serbe

TP & Aménagements, le 20 juillet 2017WL32 - chargeuse - Wacker Neuson

Le Parc National Serbe des Lacs de Plitvice s’est équipé d’une chargeuse WL32 livrée avec six équipements pour une utilisation hiver comme été. La chargeuse est utilisée comme un véritable porte-outils.

 

D’un faible rayon de braquage, elle est dotée de quatre roues motrices à transmission hydrostatique et direction articulée avec oscillation. Elle est équipée de la fonction High Flow ce qui permettra de l’utiliser en hiver. Cette WL32 a été livrée avec une fraise à neige, un chasse neige, une fourche à palettes, une rogneuse de souche et deux godets.

 

Caractéristiques de la chargeuse

  • Moteur : Perkins 4 cylindres
  • Puissance du moteur : 36,3 kW à 2 800 tr/min
  • Poids opérationnel : 3400 kg
  • Charge de basculement du godet avec machine en ligne (version cabine) : 2 269 kg
  • Charge de basculement du godet avec machine braquée (version cabine) : 1 898 kg